Bulletin municipal d’Esquièze-Sère

 

Modestie !

Monsieur Vuillaume,

Lorsque le vent portant la modestie est passé devant votre personne vous deviez être à plat ventre car il ne vous a pas touché !

Vous oubliez  que ce territoire a  bien vécu avant vous et qu’il vivra après. Certainement moins bien pendant les années qui seront nécessaires  pour retrouver un fonctionnement et un état général qui n’ont cessés  de se dégrader durant votre règne.

Si la santé de notre station était meilleure, vous qui l’avez redressée, selon des propos qui n’engagent que vous et ceux qui les croient, il n’y aurait eu aucune intervention des services de l’état et vous n’auriez pas démissionné.

Après 4.5 années à la tête d’un magnifique outil, ayant fait vivre plusieurs générations de nos concitoyens, c’est une friche que vous laissez avec des dettes non assumées, une perte conséquente de clientèle et un désastre dans la gestion des ressources humaines.

Ces résultats sont les conséquences d’une absence totale de projet, d’une gestion suicidaire que vous partagez avec M.Grandsimon le président du SIVOM toujours en fonction ! Pourquoi faire ?

Vous osez écrire que vous avez réduit le déficit de 70% ! HONTE A VOUS !

Inutile de prendre la Chambre Régionale des Comptes en otage et les générations d’anciens élus pour des demeurés.

La CRC  intervient régulièrement dans les comptes publics. Elle émet des remarques et des préconisations.

Les élus en ont  toujours tenu compte mais il y a des situations qui nécessitent d’autres solutions pour l’intérêt général, elles requièrent  vision, projet, respect, courage, abnégation et  modestie,  valeurs dont  vous êtes complétement dénué.

LUZ au cœur.

 

P.S. Comme nous ne siégeons dans aucune des instances que vous présidiez ou auxquelles vous siégez, nous ne sommes pas concernés par le paragraphe de votre bulletin municipal relatif « aux tensions et menaces » dont vous faites état et certainement pas à l’origine de vos états d’âme.  Ceci dit vos propos nous interpellent ! Vous en avez peut -être trop dit ou pas assez !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une réponse à “Bulletin municipal d’Esquièze-Sère”

  1. A ce niveau là ce sont plus des ficelles…. mais plutôt des cordes de marines et les couleuvres que l’on essaie de faire avaler aux habitants…. commence à ressembler à des anacondas….
    Si je n’ai pas réussi…. c’est la faute de mon prédécesseur…. dit l’homme politique… Si je n’ai pas réussi c’est que n’ai pas été à la hauteur dit le sage…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*