11 – TRAVAILLER DANS LA TRANSPARENCE ET LA CONCERTATION

Pendant ces 6 dernières années, des journaux municipaux très détaillés, des comptes rendus, des lettres,  des réunions publiques, tout ceci relayé par Fréquence Luz et le site internet de la mairie,  vous ont apporté des informations  fournies.

Les comptes-rendus des conseils municipaux sont archivés sur plusieurs années sur le site internet de la mairie (www luz.org ;onglet mairie).

Nous nous engageons d’une part à poursuivre ces actions d’information, d’autre part à continuer à nous rendre disponibles pour chacun d’entre-vous.

Enfin comme par le passé  nous travaillerons en concertation chaque fois que cela enrichira la démarche (par exemple à propos des rythmes scolaires).

10- S’UNIR POUR ETRE PLUS FORTS

Nous appuierons le transfert de nouvelles compétences à la communauté de communes dans un esprit de synergie, mise en commun et économie financière :

Les compétences suivantes sont proposées : regroupement des établissements thermaux, assainissement, création d’une zone artisanale, évènementiel à l’échelle cantonale, centre intercommunal d’action sociale, et deux points déjà soulevés : une opération de modernisation du commerce et de l’artisanat et la mise au point d’un plan de publicité.

Nous continuerons à participer activement aux projets engagés au niveau du Pays des gaves, seul périmètre pertinent pour ce type d’actions : filière bois, développement du cyclo-tourisme,label de réserve internationale de ciel étoilé, opération d’amélioration de l’habitat.

Enfin nous suivons attentivement les avancées de l’association pour la valorisation du massif du Néouvielle,pôle d’excellence rurale : rénovation et mise en circuit  des refuges et sur Luz création d’une porte d’entrée à Villenave.

9 – ETRE RIGOUREUX DANS LA GESTION DES FINANCES COMMUNALE

Nous poursuivrons les efforts engagés dans la maîtrise de nos dépenses de fonctionnement  ( stabilisation des dépenses de personnel  et des charges à caractère général qui ont été ramenées petit à petit à un niveau équivalent à celui de 2006) et de l’endettement (poursuite du maintien d’une annuité constante). Nous continuerons à mobiliser toutes les nouvelles recettes envisageables et à rechercher toutes les  subventions possibles pour la réalisation de nos futurs projets.

Le budget de fonctionnement de la commune étant fortement tributaire de l’équilibre de la station de ski, il est difficile, même s’ils le souhaitent,  pour des élus responsables et qui ne pratiquent pas la démagogie de promettre de baisser les impôts. Par contre quelles que soient les difficultés rencontrées par la commune et la station, nous avons toujours fait en sorte de ne pas les augmenter .

8- ŒUVRER POUR UNE AGRICULTURE VIVANTE

Le pastoralisme a façonné la culture, les paysages de notre vallée et le caractère des hommes qui l’habitent.

C’est une activité d’une part productrice de richesses et d’autre part indispensable à l’attractivité de nos montagnes.

1897950_505039839605895_1870177421_n-2Bien que tournée vers le tourisme et les services en raison de sa position de chef lieu de canton, Luz a toujours soutenu l’élevage: financement de abattoir à 30% , hébergement à titre gratuit de l’AOP du mouton de Baréges-Gavarnie dans des locaux dediés, entretien onéreux de la piste de l’estibe et enfin organisation et financement intégral de la traditionnelle fête de la Saint Michel ainsi que celle du mouton et de la foire des rameaux.

Cependant en raison de la crue qui a détruit 37 hectares de terres agricoles, nous proposons à l’échelle de la communauté de communes ( si les autres communes en acceptent le principe) en partenariat avec la chambre d’agriculture et la commission syndicale de la vallée de Baréges de conduire un projet agri territorial:
– estimation de la place et des besoins de l’activité agricole
– évaluation de la disponibilité en foncier
– ouverture d’un dialogue entre propriétaires et exploitants
– mise en place d’actions, renforcement de l’assise foncière des exploitations et de leur autonomie fourragère, outils d’action foncière, installation de nouveaux agriculteurs, hors cadre familial, sur des projets spécifiques, désenfrichements….

1625606_505039936272552_546606408_n-1PAR AILLEURS, NOUS METTRONS TOUT EN ŒUVRE POUR RECONSTRUIRE L’ABATTOIR.

7- CAPTER ET DÉVELOPPER DE NOUVELLES CLIENTÈLES

° Cyclisme
20101027213110819-1Beaucoup de choses ont déjà été faites par l’office du tourisme et le pays des gaves mais on doit pouvoir encore plus capitaliser sur l’image de Luz au pied du grand col du Tourmalet et de la montée à Luz Ardiden, arrivées du Tour de France en proposant des équipements spécifiques ( fontaine de rafraichissement, garages à vélo) et des hébergements adaptés faisant l’objet d’une identification et promotion particulière.

° Le tourisme d’affaires
Les retours d’expériences de ces deux dernières années montrent qu’il faut concentrer 0004nos efforts de commercialisation de Luz et du forum sur de grands évènements ou des colloques en lien avec le tourisme, l’environnement, le thermalisme ( exemple l’assemblée générale des parcs nationaux de France qui s’est tenue à Luz en septembre 2013)

° Le visiteur
images-9Nombre de nos visiteurs ne sont pas de grands sportifs, mais veulent découvrir une vallée, ses habitants, ses grands sites.
Les propositions de notre programme en matière de mise en valeur de notre patrimoine, du tissu commercial, de promenades faciles, de visites culturelles, associées à l’existence d’équipements modernisés (piscine) ou performants (luzéa) sont de nature à attirer ce type de clientéle. Il faudra également mettre en avant les produit locaux pour permettre leur découverte: site internet, édition, marché des producteurs..

6 – SOUTENIR LE DEVELOPPEMENT CULTUREL

Nous continuerons à soutenir la programmation originale de la maison de la vallée, riche en spectacles vivants et les projets des associations locales avec en bonne place Fréquence Luz.

Nous pouvons également mieux utiliser la richesse de notre patrimoine : multiplication des visites avec un guide culturel,collaboration avec la paroisse pour une ouverture amplifiée du musée du trésor,amélioration de la mise en valeur des collections (nouvelles vitrines et documentation en plusieurs langues), réalisation de nouveaux panneaux d’information ,en complément et sur le modèle des existants (chapelle Solférino,chapelle impériale,colonnes), aménagement d’un lieu d’exposition dans la chapelle impériale , renouvellement des photos d’Elene Usdin en faisant appel à un autre photographe (comme cela était prévu à la conception du projet de création de la promenade Napoléon III) . La création d’une commission extra-municipale «architecture, patrimoine et culture » alimentera les initiatives.

5 – CREER LES CONDITIONS DE REALISATION D’UN PROGRAMME DE LOGEMENTS EN ACCESSION A LA PROPRIETE ET D’UNE RESIDENCE POUR SENIOR

Des contacts ont déjà été pris avec l’office d’HLM pour la réalisation de ces deux programmes.

Le précédent conseil municipal s’était fixé comme règle de ne pas entreprendre ces deux dernières années  de projet de lotissement en concurrence avec ceux d’Esquièze, Esterre et Sazos. Ces lotissements étant en cours d’achèvement,nous nous proposons de concrétiser la réalisation d’un habitat en accession à la propriété si la demande le justifie.

Enfin la commune a entrepris des pourparlers avec l’office d’HLM pour que celui-ci achète un terrain qui jouxte la maison de retraite les Ramondias pour y réaliser une résidence séniors pour personnes valides.

Pour terminer une réflexion sera engagée sur la meilleure façon de valoriser l’actuelle gendarmerie, plusieurs pistes étant envisageables.

4 – POURSUIVRE LE DEVELOPPEMENT DES THERMES ET DE LUZ ARDIDEN

 

  • Les thermes

     

L’investissement prioritaire sera l’installation d’une pompe à chaleur pour minimiser les dépenses énergétiques (gaz et électricité).

La baisse très nette de l’endettement de Luzéa à compter de 2015 et les substantielles économies d’énergie réalisées permettront ensuite de poursuivre la stratégie engagée depuis la création du village thermal : recherches de nouveaux protocoles de soins et produits, d’un Thermes entréepositionnement thérapeutique prometteur avec une double indication (rhumatologie-phlébologie) grâce à la collaboration étroite menée avec les thermes de Barèges. Nous prévoyons également de renouveler certaines baignoires et d’installer à chaque étage une baignoire pour handicapé.

Pour la remise en forme, la construction de jacuzzis extérieurs en balcon sur le Gave est tout à fait réalisable.

  • Luz –Ardiden

Nous continuerons à soutenir notre belle station de ski familiale et sportive, en réalisant les entretiens des remontées existantes (grandes visites), en apportant notre contribution financière pour assurer son équilibre et donc son existence.20130117_144253

Cependant nous ne nous priverons d’aucune réflexion et surtout pas de solutions qui nous permettraient d’aller vers une diminution des contributions communales tout en pérennisant cet outil indispensable à notre économie.

La collaboration avec les autres domaines skiables sera poursuivie pour développer des produits intégrant plusieurs stations qui confortent notre positionnement de lieu de séjour aux portes de plusieurs stations.

3 – AFFIRMER LA POSITION DE LUZ COMME BOURG ET POLE DE SERVICES

  • La construction d’une nouvelle gendarmerie

Sans nouvelle caserne, les gendarmes quitteront le canton, soit 12 gendarmes, leurs familles et 3 gendarmes auxiliaires .

Aussi avons-nous tout mis en œuvre pour obtenir de Mr. le ministre de l’intérieur ,malgré les restrictions budgétaires, l’agrément de l’opération de construction d’une nouvelle gendarmerie et du terrain d’assise qui doit répondre à des normes bien précises. Les financements sont acquis auprès de la caisse des dépôts  et consignations . Le maître d’œuvre est en cours de sélection. L’équilibre de l’opération sera atteint à l’achèvement des travaux par la perception d’un loyer dont on connaît déjà le montant.

  • Le lancement d’une opération de modernisation du commerce et de l’artisanat

Cette réflexion a déjà été amorcée en partenariat avec la chambre de commerce et d’industrie et la chambre des métiers et présentée en réunion publique aux commerçants et artisans de Luz et Esquièze-Sère. Des propositions d’actions permettant de soutenir le commerce et l’artisanat local, et de lutter contre le problème des devantures fermées ont été esquissées.

Ce plan devra être précisé et mis en place après concertation avec les socio-professionnels, les propriétaires des locaux commerciaux vacants, et portage obligatoire par la communauté des communes pour l’obtention d’aides de fonds spéciaux pour les commerçants et artisans.

En effet il est souhaitable que Luz voit son offre commerciale s’étoffer pour créer des lieux d’animations aux ambiances diverses. C’est un élément incontournable de son attractivité touristique et de la place qu’elle ambitionne en lieu de séjour prisé.

Les propositions que nous faisons en terme d’urbanisme viennent en soutien d’une dynamisation du tissu commercial.

2 – METTRE EN VALEUR NOTRE PATRIMOINE ARCHITECTURAL ET NATUREL

La mise en valeur de notre patrimoine architectural est indispensable à deux titres :
  • pour la population permanente, dont c’est le cadre de vie
  • pour notre économie touristique, en augmentant l’attractivité de Luz comme lieu de séjour.

Nous proposons de concentrer plus particulièrement les efforts sur les quartiers suivants :

  • Le centre historique6532x02

 Le cœur de Luz doit devenir un quartier où  on a envie de  flâner, regarder les façades des maisons et aussi consommer les services et produits proposés.

Après l’aménagement de la maison  Gradet-Poque et de son parc, du parking  et du passage piéton très soignés dits du quillier, nous souhaitons poursuivre la mise en valeur du centre en donnant une place prépondérante au piéton.

Nous poursuivrons l’aménagement des abords de l’église des templiers :

Le parti architectural choisi est sobre car l’important est la mise en valeur de l’église et des façades.

Il n’en sera pas moins coûteux car les matériaux utilisés seront nobles (pavés, marbre, pierres), et comme dans tout projet d’aménagement urbain la reprise de tous les réseaux s’impose. Il est également prévu ici la création d’un réseau pluvial .

Mais comme dans tous les projets portés dans la mandature précédente, il sera largement fait appel à toutes les subventions possibles, dont certaines sont déjà acquises. A ce sujet, il est important de souligner que l’architecte des bâtiments de France et le directeur du CAUE ont  participé à l’élaboration du projet et à son évolution .Cette collaboration garantit la qualité  de l’aménagement mais est aussi imposée par les partenaires financiers pour l’octroi des subventions du conseil général, du conseil régional et du parc national.

Enfin la réalisation sera programmée sur deux exercices budgétaires .

Nous prévoirons également des aménagements plus légers, pour rendre au piéton quelques rues du centre comme la rue d’Ossun pendant les vacances et à certains moments de la journée.

Enfin certains passages piétons seront affirmés par un traitement architectural approprié (exemple : entre l’avenue de St-Sauveur et la place St-Clément ( par le stade et le lavoir), le passage Flor, la rue de bio d’era  moulo…).

  • Le quartier thermal

Ce quartier à la belle architecture XIXème très typée mérite de retrouver son lustre de la belle époque thermale.

Nous remettrons en état les rigoles qui seront remises en eau, referons les trottoirs, uniformiserons les lampadaires avec les lanternes de style, mettrons en valeur les colonnes et équiperons la chapelle impériale pour recevoir des expositions et accueillir des concerts.

Nous testerons des ralentisseurs amovibles dans la partie haute et un parking sera aménagé dans la parcelle dite du pré de la vallée

  • L’ensemble de la ville

Dans l’ensemble de la ville nous poursuivrons notre politique d’embellissement : habillage des containers,des transformateurs, choix d’un éclairage urbain respectueux de la Charte du Ciel Etoilé et plus économe en énergie, extension du fleurissement .

Pour poursuivre notre politique environnementale , nous devrons mettre en conformité l’assainissement du Pont Napoléon et du hameau de Sia .

En partenariat avec toutes les communes du canton signataires de la charte du parc national, nous travaillerons sur un plan de publicité respectueux de nos paysages et de notre architecture.

  • Les promenades

La réhabilitation lourde des promenades dites thermales sera poursuivie : pont de Gontaut, de la source du Hibou, de Hountalade, des cascades du Mensonger, de la maison de la vieille.

Nous collaborerons avec les communes voisines pour la réalisation de promenades le long des cours d’eau de village à village avec des liaisons par passerelles.

Les travaux de protection contre les crues intégreront ces aménagements.